Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

Les consultations de suivi

Il est utile de se donner le temps, on ne change pas des habitudes de manière radicale.

Paris s'est pas construite en une journée.

En général 3 consultations sont à prévoir, pour un suivi..

Une science de l'observation


L’iridologie à une longue histoire, on la retrouve déjà il y a 3000 ans.

Elle est faite d’observations : l’homme de ces temps reculés regardait les yeux pour connaître l’état de santé de ses semblables.

L’iridologie est donc une science de l’observation, une lecture, un examen du langage des iris qui permet de définir la qualité du corps humain.

L’initiateur véritable de l’iridologie vue sous un angle plus scientifique est le médecin hongrois Ignatz von Peczely (1822-1911) qui s’est intéressé par ce que l’œil peut révéler sur la santé. Il a écrit : « l’œil n’est pas seulement le miroir de l’âme, mais aussi celui du corps ».

On lui reconnait la paternité de l’iridologie moderne ; il posa le premier les fondements de l’iridologie.

L'iris est une mine d'informations


L’iris contient notre code génétique et donc reflète à la fois des conditions normales, anormales et héréditaires de nos faiblesses génétiques, qui peuvent se développer au fil des années suivant les grandes tendances pathologiques. Autrement dit, l’iridologie peut dépister des signes iriens avant-coureurs bien des années « avant-même » l’apparition de dysfonctionnements latents sans qu’aucun symptôme ne se soit manifesté.

L’iridologie nous donne les éléments nécessaires et suffisants pour assurer la prévention dans le sens le plus noble du terme.

L’iridologie est un outil préventif qui prend toute sa valeur aujourd’hui, au moment même où il y a hésitation dans tous les balbutiements de la médecine de détection. En effet, l’un des grands problèmes actuels de la médecine est de dépister une maladie avant qu’elle ne se manifeste. Détecter des troubles fonctionnels, avant qu’ils soient là, et avant-même qu’on puisse constater avec des moyens classiques les plus modernes de véritables pathologies.

Cette technique révèle plus particulièrement la qualité des tissus (elle nous rend compte de l’état des tissus) et par conséquent, elle sert à déterminer des tendances générales, et ne permet en aucun cas de poser un diagnostic de maladie. L’iridologie sera la 1ère forme de dépistage à utiliser pour réaliser un bilan organique complet individuel (chaque être humain possède un iris unique !).

0